Un infirmier chante, une AS craque

Dans un vidéo-clip engagé qui rassemble plus de 80 professionnels de santé autours de la cause soignante, Maxime Dro, infirmier de 36 ans aux urgences d’Eaubonne, rend hommage aux soignants dans sa chanson « Les blues blanches ». Des soignants dont les SOS ne sont généralement écoutés que lorsque survient une situation dramatique : une grève de plus de 100 jours, des agressions envers le personnel ou un ultime suicide, quand ce n’est pas un meurtre… Le message emphatique de Maxime Dro «la blouse blanche que j’aie sur moi ne me rend pas plus fort que toi» expose donc durablement sur Youtube, ce média encore libre, le malaise d’une profession mise en danger par l’incivilité, l’insécurité, la réduction globale des moyens accordés par les gouvernements successifs, et pire encore, par un manque cruel de considération des politiques …

Maxime Dro chante depuis plusieurs années. Sa chaine Youtube propose des chansons d’il y a plus de 5 ans, dans le style bossa, funk ou variété française. Un personnage attachant qui prouve que soignant, c’est avant tout une individualité aux talents divers. Des individualités qui ont aujourd’hui la possibilité de s’exprimer massivement afin de montrer la réalité, les revendications de leur profession. Bien trop timorée, coincée dans la camisole de leurs ancêtres bonnes soeurs qui leur colle à la peau, les soignants n’ont plus qu’une solution pour sortir de la crise : chanter, causer, crier… ou continuer à souffrir et partir en silence…

Autre initiative louable sur Youtube, mais pas en chanson cette fois ci, un court « Bref, Aide-soignante en burn out » réalisé au sein de l’Institut de formation des aides-soignantes du Lycée professionnel de Rostrenen, de l’académie de Rennes. Le film a remporté le concours vidéo INRS 2016 (Santé et Sécurité au Travail). Une vidéo qui dénonce la maltraitance et le burn out institutionnalisé, assez réaliste. Histoire de rappeler qu’en France, malgré la réputation d' »excellence » du Système de santé français (qui se dégrade aussi rapidement que pour le Système de l’Éducation Nationale), la situation de terrain nous rapproche de plus en plus de celle des ex pays de l’Est…

Laisser un commentaire