Com’ et Marketing – Cours 1

Pouvez-vous vous passer d’une bonne Communication ?

La réponse est NON. La réussite n’est pas réservée à une poignée d’élus ! Nous sommes 7,53 milliards milliards sur terre. En principe, il y a de la place pour tout le monde ! Mais face à la concurrence, pas de place pour l’amateurisme. Le gouvernement français pousse à l’auto-entreprenariat pour réaliser le rêve des grands patrons : mettre fin aux CDI. Qu’à cela ne tienne : ne survivront que les mieux préparés ! Vous voilà prévenus.
 

“Communication & Marketing”. Deux domaines jusque là réservé aux initiés des écoles de commerce. Maintenant vous le savez : impossible de survivre sans en connaître les notions essentielles. Auto-aspirants entrepreneurs, artisans, étudiants, artistes, associations… ces cours sont pour vous ! Vous comprendrez pourquoi un graphiste, un coach ou un consultant restent indispensables pour atteindre ses objectifs “commerciaux” — puisqu’il faut bien parler de commerce dans le sens noble du terme. Avant d’entreprendre, il faut avant toute chose savoir gérer son commerce. Sinon les grands méchants loup du business vous mangeront tous crus ! Je vous invite donc à vous abonner au Blog pour ne rien rater des petits secrets qui seront révélés ici !

L’étymologie, c’est important !

La communication

“Ce que je veux, c’est un bon référencement sur Google. Votre SEO bidule-truc, je m’en balance !”.  Pensez-vous être crédibles quand vous ignorez le sens des mots que vous utilisez ?  Qu’est-ce qu’évoque le mot “Communication” pour vous ? Une jeune pousse a besoin de solides racines pour ne pas disparaître. Partons donc à la découverte des racines du mot Communication.

Le terme communication est apparu entre le XIII et le XIV siècle et vient à l’origine du latin Communicare avec le sens de participer et transmettre à l’aide de signes. L’émetteur d’un message utilise des signes qu’on appelle signifiants. Ils permettent de transmettre un message à un récepteur (un client, par exemple). L’objectif de l’émetteur est d’obtenir une réaction de la part du récepteur du type : “j’y avais pas pensé” ou “je vais en prendre deux”.

Le signifiant en détails

Un signifiant est un objet/une entité qui a un sens pour un individu/un groupe et dont la fonction est de stimuler. Un panneau sens interdit est un signifiant universel qui a inspiré nombre de fonctions dans le design. La barre sur fond rouge signifie : sens interdit. 
La poignée d’une sortie de secours (qui a la même forme de barre), a la même signification : l’objet (la porte) interdit le passage à une ouverture. Cependant, il suffit simplement de pousser la barre de la porte pour pénétrer dans l’issue de secours. Tout le monde connait la signalétique des panneaux de circulation. Vous connaissez tous la codification de la route, vous devriez donc appréhender facilement cette notion de classification des choses. Un signe transmet une signification précise. Exemple :
Un triangle sur un carré vous évoquera immédiatement le dessin d’une maison. Le signe fait référence à un référent. Le nombre 24 peut signifier des choses très différentes : une journée de 24h, une série TV, une deadline..

Dans le design, les signifiants sont fondamentaux. Pour atteindre une réception positive de l’émetteur, les designers utilisent la codification : des signes codifiés pour diriger l’utilisateur. Nous aborderons dans un prochain chapitre les risques de manipulation comportementale liés à une mauvaise utilisation de la communication.

3 groupes de communication :

  • interindividuelle : le commerçant échange avec sa cliente.
  • de groupe, organisationnelle : le DRH fait circuler une information aux salariés
  • de masse globale : le journaliste annonce les dernières déclarations du Ministre. On peut ajouter la communication de masse personnalisée : Facebook collecte des tonnes de données (datas) pour optimiser la personnalisation des annonces que vous subirez (lol 😁).

3 types dominants de communication :

  • Expressive : vision personnelle du monde. Ex. :  un poème, un titre racoleur, un slogan…
  • Informative : description “objective” avec toutefois des risques de dérives (propagande, fake news et d’autres techniques perfectionnées)
  • Argumentative : le but est de persuader l’autre et diriger les actions en passant par des émotions viscérales. Ex : “Achetez le dernier Prix Goncourt !”Mais, me direz-vous, quelle est la différence entre communication et information ?

La “médialité”

Le mot latin Informatio signifie mettre en forme. Il explique à lui seul pourquoi une information est rarement objective.

L’information moderne est constituée de media (sans accent) qui désigne les transmetteurs son et image. Médias avec accent désigne tout ce qui visent à impressionner un public large. Les Médias/Mass-media possèdent des moyens techniques et humains proportionnels à leurs objectifs. Ils fonctionnent sur un model industriel extrêmement bien organisé où cohabitent culture, business et politique — aux intérêts souvent divergents !

L’origine de la Com’

Les grecs de l’antiquité, encore eux ! Ces génies ont développé la notion de communication. L’histoire de la ville de Marathon 5 siècles avant J.C., Hermes le dieu messager, la stratégie politique, les grands théoriciens… Bref (je ne vais pas faire de cours d’Histoire), les progrès en sciences ont permit d’explorer toujours plus en profondeur la Communication avec pour unique objectif d’augmenter sa part d’influence sur le monde. Psycho-sociologie, neurosciences et informatique ont contribué par leurs analyses et leurs applications à une manipulation des comportements humains d’une certaine envergure.

Le publique — les publics (ou cibles), sont devenus des entités passives, parfois présentées (ou vendues comme tel) comme “acteurs” de leur consommation. Ce type de communication ingénieuse utilise les techniques de “pieds dans la porte”, de “coup de pouce” pour amener une population rétive vers un objectif bien précis dont l’impact est plus global. Un exemple : lancer une pétition/un sondage sur une proposition novatrice qui rencontre des résistances. Une telle action poussera le public à rentrer en douceur dans un processus d’adhésion, voir de recommandation. Ex. : “c’est vrai que s’opposer à l’avortement, c’est dépassé. Ce qui compte c’est donner la vie. Pourquoi pas la PMA, après tout ? Je t’envoie le lien !”. Cette nouvelle technique de communication appelée “Nudge” utilise une certaine part de naïveté et de désir de cohésion de groupe social dans la population. Très répandue sur Internet, il faut rester très vigilant quant à son usage et aux problèmes éthiques qu’elle soulève.

 

Le prochain cours

Maintenant que vous avez découvert avec stupeur les pouvoirs prodigieux d’une communication efficace, je vais pouvoir vous emmener au coeur de vos préoccupations : connaître les concepts et techniques concrets et fondamentaux de la Communication et du Marketing. Rendez-vous dans le prochain article qui sera consacré au fameux PLAN STRATÉGIQUE ! Abonnez-vous ! Non, je ne tente pas de vous manipuler. Encore que…

Laisser un commentaire

Suivez-moi

Votre e-mail :