Pop Art

Cartes Pop Art

À la moulinette d’Illustrator

Je fais partie de ceux pour qui les logiciels ne sont que des instruments. Si on y regarde bien, les logiciels de dessin numériques sont à  peine plus évolués que crayons et équerres ! On ne dessine pas avec Illustrator. On dessine d’abord puis on passe à la moulinette informatique. Illustrator fait parti du trio star des graphistes avec Photoshop et Indesign. Il n’est pas parfait, les raccourcis sont diffèrent parfois curieusement entre les 3 logiciels de la Suite Adobe. Mais le rendu est terriblement professionnel.

Glaçant ou hilarant ?

J’avais une idée dans la tête depuis quelques jours. Il y avait ce dessin à l’encre assez terrifiant. Je n’ai pour ainsi dire jamais été dépressif, mais comme tout créatif, j’ai toujours été fasciné par le côté tragico-comique de la vie. Une vie qui ne tient qu’à un fil de rasoir. Une vie d’autant plus précieuse et unique en tous points. Le sujet du dessin est traité de façon abstraite. Son visage est crispé ; le petit bonhomme semble pétrifié sur place.  Mais sa posture renvoie à quelque chose de drôle, comme si nous assistions à une scène tragi-comique. Il flotte dans un espace d’interprétations à plusieurs niveaux de lecture et c’est cela que j’aime. Les couleurs vives et contrastées dédramatisent une réalité qu’on devine : ce type là n’en a plus pour très longtemps ! Pourtant on a comme une envie d’éclater de rire ! La vie, c’est un peu un fou-rire étouffé : la froide réalité revient toujours tirer le rideau à la fin du carnaval… jusqu’au prochain !

Laisser un commentaire

Suivez-moi

Votre e-mail :