Cycle de marche avec After Effects et Duik

  • Post published:14 janvier 2021

Une infirmière ça marche énormément

Il y a deux ans, je débutais mon retour au graphisme. Je tenais donc à faire un bref hommage aux soignants (avec lesquels j’ai travaillé pas mal d’années). Ce motion est une mise en application des principes du cycle de la marche. L’infirmière marche dans le couloir de l’hopital et se déplace de la porte de la réanimation à celle de la médecine, signe d’une amélioration de la situation des lits en réa. C’est une lapalissade : les soignants marchent énormément, souvent plus de 8km dans une journée de travail. Il m’a paru donc tout à fait naturel pour cette étude d’illustrer ce fait par un cycle de marche, spécialité la plus difficile en motion design.

Duik Bassel : ça marche !

Le leader dans cet exercice, c’est Duik Bassel, aujourd’hui dans sa version 2.
Duik est un plugin pour Adobe After Effect assez difficile à apréhender la première fois (on peut même éprouver une certaine détestation au début !). Beaucoup de débutants en motion design se jettent directement dans les plugins de « rigging » (marionettes) avant même d’avoir compris la complexité de la marche.

Ah, si un plugin pouvait tout faire… ce serait terriblement ennuyant ! Tout serait formaté. On est d’ailleurs pas loin de certaines facilités avec une offre plethorique de plugins presques « magiques »… Si au début j’ai mis du temps à apprécier cet outil, je dois avouer qu’il facilite grandement la vie du motion designer, laissant plus de temps à consacrer à d’autres aspects de la création. Quelques bonnes dizaines d’heures suffisent pour comprendre sa philosophie.

Petit logiciel en soi, Duik est pour l’instant indétronable et le maîtriser est un atout majeur.
Duik Basel est téléchargeable sur rainboxlab