Soignant en France : le mépris

Suiçides, burnout, turnover infini, cadres dépressives, salaires honteux des infirmières et minable des Aide-Soignantes, horaires de travail anormaux, harcèlement moral, crêpages de chignons, maltraitance institutionnalisée, manipulatrices en liberté, sexisme envers les hommes, réduction de nourriture, de fournitures et de personnel, grèves ratées, déficits abyssaux,détournements d’argent par des directeurs et leurs adjoints, vacations en plus du travail pour payer ce qui reste, syndicalistes planqués, outils informatiques ratés, infrastructures usées, heures de repas inhumaines, plateaux repas bas de gamme, familles de patients procédurières, patients agressifs, DRH venu de Danone ou d’Ikea… Liste non exhaustive !

Aide-Soignants : vous ne changerez plus jamais d'employeur

Encore dernièrement, j’ai eu toutes les peines du monde à obtenir un montant annuel NET auprès d’une DRH. Du brut, toujours du brut, alors que les cotisations vont jusqu’à ponctionner 25%, soit 1/4 du salaire brut ! Avec des loyers à pas moins de 800E et un cout de la vie qui ne cesse d’augmenter (merci l’Euro…), un salaire de 1500E net soit 20 000E nets annuels en incluant des primes n’est pas un luxe, d’autant qu’avec cette maudite T2A les cadences de travail et la désorganisation générale des services épuisent toujours plus le personnel.

Petite chronologie de la fracture d’une France malade

Sur les adaptes-tables de l’hôpital, les livres de Zemmour, « Le suiçide Français », « Un quinquennat pour rien »‘ ou de le « Soumission » de Michel Houellebecq. Face au journal de 13h, les patients fustigent les journalistes. Beaucoup préfèrent se réfugier dans d’insipides concours de cuisine télévisés et autres télé-réalités. Cette population conséquente (11,3 millions de personnes hospitalisées en 2013, soit 1 français sur 6), représente une base bien plus représentative de l’humeur du peuple de France que n’importe quel pseudo-panel de sondages artificiels.

Soignant, 1 métier, 3 concepts

Vous voulez devenir Aide Soignant(e) ? On entend souvent dire « je voudrais être utile aux autres ». Sous entendu « et en vivre pas trop mal » ! Ce qui régit cette idée, c’est l’acceptation aveugle de l’Autre, autrement dit c’est l’Amour de son prochain.